Dressage chien

Dans nos maisons, il y a souvent des animaux domestiques qui nous tiennes compagnies. C’est le cas du chien, un animal très bien connu et aimé de beaucoup. Il joue un grand rôle dans les appartements et est un formidable compagnon lorsqu’il est bien dressé. Découvrons aujourd’hui les méthodes pour bien dresser un chien.

Qu’est-ce que le dressage du Chien ?

Lorsqu’on a un chien ou des chiots qui habitent avec soi, on remarque au début qu’ils ne savent pas toujours comment faire. Ainsi, il est important de faire le dressage c’est à dire de lui apprendre quelques règles de vie.

Cet apprentissage s’appuie sur plusieurs méthodes évoluant en fonction du temps et qui prennent en compte les besoins de ce dernier et les objectifs de l’apprentissage. Il est donc primordial de dresser son chien, histoire de le sécuriser en cas de perte par exemple lors d’une promenade.

Quelle est la clé d’un bon dressage ?

La réussite d’un dressage prend en compte l’état de santé du chien. Ainsi, le chien doit être en forme physiquement et psychiquement. Il doit être correctement nourri par son maître et doit boire beaucoup d’eau. De même, son temps de repos doit être respecté en fonction de son âge et sa condition.

Les chiots par exemple dorment beaucoup, mais apprennent très vite. Dans ce cas, il lui faut des séances de dressage assez court. Aussi, le chien doit pouvoir s’amuser. Prévoyez donc des moments de jeux avec celui-ci ou fait lui rencontré d’autres chiens. N’oubliez pas de lui prévoir des temps de sport pour évacuer son énergie.

Comment bien dresser son chien

Dresser un chien lui permet d’apprendre à bien vivre en société même quand vous n’êtes pas proches de lui. Il existe une multitude de technique qui permette le dressage du chien, mais certaines sont inadaptées et inefficaces frustrant ainsi le plus souvent le maître-chien. Voici donc cinq astuces essentiellement pour bien dresser le chien.

Généraliser les comportements appris au chien

Pour de meilleurs résultats, il faut dresser son chien dans des situations différentes. Il est difficile au chien de généraliser ce qu’on lui apprend. Apprenez-lui donc les commandes voulues dans différents environnements. Pour l’humain, il n’est pas facile de comprendre qu’on dise à un chien de faire certaines choses et qu’il ne soit en mesure de l’exécuter dans diverses situations.

 L’être humain à un cerveau très performant qui lui permet de comprendre des choses compliquées telles que la notion le concept. Le chien quant à lui doit pratiquer ce qui lui est dit plusieurs fois dans différents contextes afin de cerner ce qui lui est demandé.

Continuez donc de faire exercer le chien tant qu’il n’a pas compris à 90 pourcents au moins ce que vous lui apprenez et si possible récompensé celui-ci plusieurs fois s’il le fait bien.

Avoir un système d’entraînement

Pour se faire, il faut répéter les commandes du chien. Plus vous répétez à votre chien que certains trucs sont sans conséquence, plus il s’habitue que ce mot n’est qu’un simple bruit de fond. Pensez donc au son d’un système d’air climatisé que l’on entend dès le démarrage, mais qui disparaît quelques minutes après quand on y prête plus attention.

Pour que votre chien ne vous ignore pas, évitez de lui répéter plusieurs fois la même chose. Ceci n’est pas le cas des humains. Ainsi, si votre chien ne vous écoute pas, réduisez vos exigences et partez d’un niveau facile vous aidera à mieux vous faire comprendre. Après, vous pourrez revenir au niveau initial. Aussi, entraîner le chien sur un ton de voix différent.

 Lorsque vous communiquez avec le chien, prenez un ton de voix enjoué et plus aigu. Vous risquez de lui faire peur en prenant une voix grave. Utiliser également un marqueur pour dresser le chien est important, car il permet de faire comprendre à ce dernier qu’il est récompensé pour le comportement qu’il vient de produire.

Il facilite l’apprentissage en augmentant le lien de compréhension entre deux comportements reproduis. Plus le lien est fort, plus le chien comprend pourquoi il est récompensé ce qui l’amènera à reproduire de bons gestes. Pour terminer, il est primordial de penser à planifier les séances d’entraînement, connaître la hauteur de vos exigences et quand les diminuer en cas d’échec.

Faire ses compromis au chien

Nous faisons des compromis entre amis, en couple et en famille. Osez donc en faire concernant l’éducation du chien. Notez que ceci n’est pas une preuve d’abandon. C’est une manière de comprendre les besoins du chien et de leur trouver des solutions afin qu’il s’adapte rapidement à ce que vous attendez de lui. Votre séance d’exercice en bénéficiera énormément.

Par exemple, si votre chien à tendance à faire ses besoins dans tous les coins, au lieu de le réprimander, il faut lui apprendre à les faire sur commande. De même, lorsque le chien revient vers vous quand il est proche et vous ignore quand il est loin, n’essayez pas de l’appeler à plusieurs kilomètres, mais plutôt, utilisez la technique du rappel à 4 mètres et augmenter progressivement la distance.

Quelques astuces de compromis

  • Rester assis au lieu de sauter.
  • Restez coucher tranquillement lorsque le repas se prépare.
  • Creuser dans un bac de sac au lieu de le faire dans le jardin.
  • Aller prendre un jouet quand les invités sont présents au lieu de japper.

Faire le deuil de ce que le chien n’est pas

Généralement, lorsqu’on détient un chien, on a tendance à avoir des idées irréalistes à propos de ce que le chien pourrait faire ou devenir dans quelque temps. Sachez qu’aucun chien n’est parfait. Ils détiennent chacun des qualités et défauts.

Un chien de race berger par exemple, aura tendance à être prompt pour répondre au commandement et à l’écoute. De même, il sera aisément surpris face à un bruit inhabituel. Nous sommes souvent exigeants avec les chiens pour pouvoir éliminer la pression que nous mettons sur nous. Au départ, il est nécessaire de savoir pourquoi l’on souhaite avoir un chien.

 Il arrive qu’on souhaite en possédé pour combler le vide des enfants, mais que malheureusement l’on tombe sur un chien qui n’apprécie pas l’affection humaine. La perfection n’étant pas de ce monde, il est normal que le chien fasse des erreurs.

 Le fait que votre chien échoue ne signifie pas que vous êtes un mauvais maître. Si vous remarquez qu’il échoue très souvent lors des entraînements, pensez à trouver des solutions pour y pallier. Dès que ceci est réglé, augmenter le niveau d’exigence.

Travailler les fondations

L’entraînement du chien est un long processus qui demande beaucoup de patience. Les commandes les plus simples sont généralement ceux qui posent le plus de difficultés. Ainsi, les fondations d’un chien bien entraîné sont :

  • Une bonne relation avec le chien.
  • Le travail du contact visible.
  • Une bonne socialisation pour mettre le chien en confiance.

La gestion de l’environnement lors du dressage du chien

Lors des exercices de dressage, il est possible de modifier l’environnement pour que le chien ne soit pas distrait ou qu’il n’est pas des comportements inappropriés.

Vous pouvez mettre devant votre porte une barrière pour que personne n’y entre. De même, disposez sur le canapé une chaise pour que le chien n’y monte pas. Également, Éloignez la poubelle pour celui-ci n’y accède pas.

Plan du site